Le numérique au service des besoins éducatifs particuliers

Sommaire






1- Explications

Le numérique peut soulager les tâches de « bas niveaux » (écriture, reconnaissance des mots, numération ou calcul «mental»…). Celles-ci sont des tâches qui doivent faire l’objet d’une automatisation pour permettre de libérer de la «disponibilité intellectuelle» (attention,vigilance) afin de traiter les « tâches de haut niveau ». Elles sont souvent coûteuses d’un point de vue cognitif pour les enfants à BEP (Définition).

Voir le poster
L’utilisation d’outils numériques peut permettre de soulager les élèves face à ces tâches de bas niveau au profit d’un meilleur engagement dans les tâches de haut niveau, à savoir la compréhension du sens du texte, le raisonnement, la mémorisation.
Il existe de nombreux supports recensant les outils numériques au service des élèves à besoins éducatifs particuliers. La plupart proposent une entrée par les troubles ou par handicap ou une entrée par le logiciel. D’autres entrées sont possibles comme la typologie des 5 types d’aides technologiques à l’apprentissage, de Jean Chouinard, conseiller pédagogique au RÉCIT national en adaptation scolaire. Il nous apparaissait, pour notre part, intéressant de proposer une entrée thématique mais surtout par besoins.

Les ressources numériques constituent une des réponses aux besoins éducatifs particuliers. Les ressources numériques doivent être accessibles et adaptables…

Sur Prim à bord: https://primabord.eduscol.education.fr/qu-est-ce-que-l-adaptabilite-des-ressources-numeriques


Ce travail est le fruit d’un partenariat entre le groupe départemental Besoins Educatifs Particuliers et le groupe département des ERun de l’Essonne.